Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Partit de la Nacion Occitana et les résultats du second tour des élections régionales en Occitanie

À l’issue du second tour du 13 décembre des élections régionales en Occitanie, le Partit de la Nacion Occitana se réjouit que Le Front National conduit par Marion Maréchal-Le Pen n’ait pas réussi à prendre le contrôle de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur mais constate que dans cette région, comme dans Aquitaine-Limousin-Poitou Charente, Languedoc-Roussillon-Midi Pyrénées et Auvergne-Rhône-Alpes, le Front National améliore ses résultats du premier tour et fait entrer ses militants dans tous les nouveaux conseils régionaux. La meilleure façon d’empêcher le Front National de progresser encore davantage et d’arriver au pouvoir au sommet de l’État français, c’est que la classe politique apporte enfin des réponses crédibles aux questions qui préoccupent les Occitans et tous les citoyens de la république française : l’identité, l’immigration, l’islamisme radical, la sécurité et le chômage. Mais c’est notre responsabilité particulière en tant qu’indépendantistes occitans de convaincre, en Provence comme ailleurs en Occitanie, nos compatriotes que la surenchère ultra chauvine française et le programme économique aberrant du Front National ne sont pas de nature à résoudre leurs problèmes.

Pour le mouvement occitan, le Partit de la Nacion Occitana n’était pas présent au deuxième tour. Le Partit Occitan, qui sort amoindri de ces élections dans les trois régions occitanes où ses militants étaient candidats au premier tour avec un seul conseiller régional élu au second tour en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées sur les 5 sortants, n’a pas encore abandonné la chimère selon laquelle hors de l’alliance avec la gauche française, il n’y a point de salut. Or, la situation politique actuelle commande de rassembler les forces politiques et culturelles occitanes de toutes sensibilités pour préparer dès maintenant les prochaines élections territoriales dans l’indépendance, dans l’union et en alliance avec des forces indépendantes des partis et non jacobines.

Enfin, le Partit de la Nacion Occitana se réjouit de la victoire éclatante en Corse de la coalition nationaliste Pè a Corsica conduite par Gilles Simeoni, maire de Bastia qui lui permet de prendre le contrôle de l’Assemblée de Corse. Ils montrent la voie aux militants politiques occitans. Il salue aussi en Martinique la victoire de la liste indépendantiste « Grand Sanblé pou Ba Peyi-a An Chans » d’Alfred Marie-Jeanne.

Le Partit de la Nacion Occitana pense que l’émancipation des nations sans État de la république française ne se fera que par la volonté de leurs peuples et sera le fruit d’un rapport de forces à établir.

Partit de la Nacion Occitana.

Partit de la Nacion Occitana.

Tag(s) : #FR